SVQ_3.143 Stèle funéraire monumentale

 

143) … plus qu’excellent félinier, Michel DEUTSCH créa une statue de  l’abbé Jean BERTELS (*1544, +1607) placée en figure de proue sur le pont d’Echternach ; elle ne survécut pas aux sévices de la guerre de 1940-1945. Pendant son séjour aux USA de 1890 à 1895, DEUTSCH exécuta la stèle funéraire monumentale de Nicholas GONNER (*1835, +1892) qui repose au Mount Calvary Cemetary à Dubuque en Iowa. Originaire du Pafendall, GONNER avait émigré aux USA en 1866. Il était éditeur et rédacteur en chef du premier périodique de la communauté luxembourgeoise outre atlantique, la « Luxemburger Gazette. Für Recht und Wahrheit. Im Dienste der hl. Kirche ». De retour à Diekirch (1895), DEUTSCH se construit une résidence au Marschallspesch, dont la façade est parée de diverses sculptures et autres ornements comme des médaillons faisant allusion à Pictura et Sculptura. Il n’y habite cependant pas longtemps puisqu’en 1902 des difficultés financières le forcent à céder sa bien-nommée Parva Domus Magna Quies à Jean et Anne-Marie BRÜCHER-KLEIN de Paris (F), dont les héritiers vendent la maison en 1909 à Etienne et Marie WELL-SCHOMMER d’Eppeldorf. En 1974 la Ville de Diekirch s’en porte acquéreuse et y installe d’abord le commissariat de police ensuite les bureaux de la recette communale. (bp, jib, 2019-10-03)

 

 

La stèle funéraire de Nicholas GONNER au St. Mary’s Cemetary – rebaptisé Mount Calvary’s Cemetary – à Dubuque/Iowa (USA) conçu par Michel DEUTSCH. Les deux phalanges distales des 2e et 3e doigts droits manquent au Christ. Ceci n’est pas sans rappeler la mutilation infligée au crucifié de la Pietà d’ACHTERMANN en l’Église décanale de Diekirch. [Photographie: Jim BONERT, Dyersville/Iowa (USA), jib_2019-04-22; montage: bp_2019-10-01]

 

Urbanisation de l’avenue de la Gare entre 1883 et 1902 : De gauche à droite on note les 3 avant-corps (1a, 1b, 1c) de l’actuel Lycée classique de Diekirch qui se dessinent, la Gendarmerie (2), puis l’Hôtel Maison-Rouge (3), actuellement Hôtel du Parc, et enfin l’ancienne imprimerie de SCHROELL  « Der Wächter an der Sauer » (4). La maison DEUTSCH (6) fait face à l’Hôtel Maison-Rouge et côtoie la demeure seigneuriale du Notaire Joseph Isidore RICHARD (5), actuel Hôtel de Ville. [Photographies: NN; nbi; montage et légende: bp_2019-10-01]

 

La maison DEUTSCH à l’entrée du Parc Municipal avec son frontispice richement orné, qui témoigne des affinités du maître d’ouvrage pour les arts plastiques, toutes disciplines confondues. [Photographie: bp_2019-04-18]

 

Hannerloosst eng Äntwert

Dir musst ugemellt sinn fir e Commentaire ze schreiwen.