SVQ_149 Hommes de loi

149) … depuis l’avènement des temps nouveaux au début du 19e siècle, la Ville de Diekirch était dirigée de longues années durant par des hommes de loi. De 1800 à 2000 des avocats, juges et notaires se relayaient à la tête de l’administration communale de Diekirch pendant quelque 120 années (60 % du temps). Depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale en 1945, cinq avocats furent bourgmestre à Diekirch : Alphonse GREISCH (*1884, +1969) de 1946 à 1951, Henri CRAVATTE (*1911, +1990) de 1952 à 1957 et en 1964, Jos. HERR (*1910, +1989) de 1958 à 1963, René STEICHEN (*1942) de 1975 à 1984 et finalement Danièle WAGNER (*1951) de 1994 à 2001. Alphonse GREISCH était membre du Groupement Patriotique et Démocratique d’après-guerre dont le DP assumera la succession, Jos. HERR et René STEICHEN s’affichaient de tendance chrétienne-sociale (CSV) alors que Henri CRAVATTE et Danièle WAGNER se réclamaient du mouvement socialiste (SDP/LSAP). (bp, 2019-11-27_bp)

 

  • P. OLINGER: Die Stadtverwaltung in Diekirch, im Wandel der Zeiten, Zweite erweiterte Auflage, Der Freundeskreis, 1941, p. 48-52 
  • J. HERR: Die Stadtverwaltung in der Neuzeit : Bürgermeister und Schöffen in Diekirch, 1985, p. 265-168 
  • J. HERR: Die [Gemeindeverwaltung in der] Neuzeit in Diekirch, Bevölkerung und Verwaltung, ca 1960, p. 745-792 
  • 66), 67), 68), 148), 

 

Tableau synoptique des 29 Bourgmestres de Diekirch en fonction de 1800 à 2000 : En bleu, bourgmestres hommes de loi (16/29) et en rouge, bourgmestres non hommes de lois (12/29). En noir, l’Amtsbürgermeister Wilhelm JOST (1/29), mis en place par l’occupant nazi durant la Deuxième Guerre Mondiale. [d’après Jos. HERR, in Diekirch, 1985, pages 265-268; bp_2019-11-27] 

 

Portraits des Bourgmestres de Diekirch depuis 1800 : Marqués d’un astérisque bleu, les bourgmestres hommes de loi, d’un astérisque rouge, les bourgmestres non hommes de lois et d’un astérisque noir, l’unique Amtsbürgermeister Wilhelm JOST, mis en place par l’occupant nazi durant la Deuxième Guerre Mondiale. [d’après Jos. HERR, in Diekirch, 1985, pages 265-268; bp_2019-11-27]