SVQ_158 Orfèvres de père en fils

158) … un siècle et demi sépare les ostensoirs de Diekirch et de Troisvierges. Alors que le curé de Diekirch, Johann Wilhelm AUGST (*1708, +1783) à commandé un ostensoir en argent à l’orfèvre Johann SCHEFFER de Luxembourg en 1752, les frères WUNSCH, orfèvres à Diekirch de père en fils, ont conçu et confectionné l’ostensoir de Troisvierges en 1908: Henri Constant WUNSCH (*1875, +1959) l’a imaginé et son frère ainé François Joseph WUNSCH (*1868, +1951) l’a assemblé. A en croire la littérature hagiographique Fides, Spes et Caritas, les trois filles de Sainte Sophie – die kalte Sophie, la dernière des cinq saints de glace célébrés du 11 au 15 mai – mises en scène par l’ostensoir des orfèvres diekirchois auraient subi le martyre vers 130 après Jésus Christ à Rome. Outre les Trois Vierges, l’ostensoir des deux frères orfèvres décline également les quatre évangélistes en autant de médaillons disposés en rosette autour de la lunule centrale destinée à recevoir l’hostie consacrée: Saint Matthieu, Saint Luc, Saint Jean et Saint Marc. Depuis 2011 l’ostensoir de Diekirch financé aus den Kollekten der Stadtkirche und der Filialkapellen sowie mit den von « particularen in- und auswendig der pfaar » erbrachten Zuwendungen se trouve exposé au Musée d’Histoire[s] à Diekirch (MH[s]D). (bp, cw, mm,  2020-03-14_bp)

 

 

A gauche, l’ostensoir à lunule hexagonale de Diekirch de 1752 (Strahlenmonstranz) par Johann SCHEFFER, orfèvre à Luxembourg; à droite, l’ostensoir à lunule ronde de Troisvierges de 1908 par les orfèvres WUNSCH de Diekirch détaillant les Trois Vierges, Fides, Spes et Caritas, leur mère, Sainte Sophie et les quatre évangélistes. [Photographies: à gauche, Ostensoir de Diekirch bp_2013-04-06; à droite, Ostensoir de Troisvierges bp_2019-01-20] 

 

Inscriptions sur l’embase de l’ostensoir WUNSCH de Trosvierges. En haut, les orfèvres exécutants, en l’occurrence Henri [Constant] WUNSCH (*1875, +1959) « inv.[entor] » et son frère FR[ançois Joseph] W[UNSCH] (*1868, +1951) « const.[ructor] ». En bas, le commanditaire, D. D. P. SCHMITZ de BIWISCH et l’année de commande resp. de confection: 1908. [Photographies, montage et légende: bp_2019-01-20]

 

L’ostensoir de Troisvierges des frères WUNSCH détaillant les trois Vierges: à gauche, Fides (Foi) avec son emblème, la croix; en haut, Caritas (Charité) avec son emblème, le cœur en flammes; à droite, Spes (Espérance) avec son emblème, l’ancre; en bas, leur mère, Sainte Sophie (kalte Sophie) et les quatre évangélistes: en haut, Saint Matthieu avec son emblème, l’homme représenté par un ange; à droite, Saint Luc avec son emblème, le taureau; en bas, Saint Jean avec son emblème, l’aigle; à gauche, Saint Marc avec son emblème, le lion. [Photographie: Ostensoir de Troisvierges bp_2019-01-20; Graphisme et légende bp_2019-02-13]

Hannerloosst eng Äntwert

Dir musst ugemellt sinn fir e Commentaire ze schreiwen.