SVQ_163 Somptueuse demeure

163) … issu d’une illustre famille de tanneurs clervalloise, Joseph Isidore RICHARD, né le 9 février 1850 au Château de Kewenig et décédé le 5 janvier 1914 à Diekirch, officiait comme notaire à Diekirch de 1897 à 1913. A ses heures perdues, son oncle maternel, Lucien RICHARD (*1820, +1900), président du tribunal de et à Diekirch de 1859 à 1866, posa avec une assiduité de bénédictin les fondements de la généalogie familiale éditée à titre posthume dans les années 1920 par son fils, l’ingénieur Léon RICHARD (*1863 à Diekirch, +1956). En 1900 le notaire RICHARD, qui avait épousé en 1893 Laure SCHAACK (*1872), fille de l’avocat diekirchois Félix SCHAACK (*1839, +1901), commandant des sapeurs-pompiers de 1873 à 1877, membre du conseil communal de 1875 à 1899 et président de la Philharmonie municipale de 1893 à 1902, érigea une somptueuse demeure en l’avenue de la Gare à Diekirch, qui comportait à son angle nord-est une entrée séparée pour son étude de notaire. Après le trépas du notaire, l’imposant immeuble fut transformé en hôtel-restaurant; l’Hôtel Beau-Site accueillit ses premiers hôtes en juin 1930 et fut repris ultérieurement par Michel HOURT (*1888, +1943). Transitoirement germanisé en Park-Hotel par l’occupant nazi, il passa aux mains de la Brasserie de Diekirch avant que la Ville de Diekirch ne s’en porte acquéreuse en 1956. L’immeuble devint enfin Hôtel de Ville en 1959 et le cabinet notarial original mua en état-civil et bureau de la population. (bp, frw, rgl, pds, msj, 2020-06-24_bp)

 

 

L’Hôtel de Ville de Diekirch, le jour de l’inauguration (28 février 1959) en présence de la Grande-Duchesse Charlotte, du Prince Félix, du ministre d’État, Pierre WERNER, du président de la Chambre des Députés et ministre d’État honoraire, Joseph BECH, nommé Citoyen d’Honneur de la Ville de Diekirch le 9 mai 1959, ainsi que de l’évêque, Monseigneur Léon LOMMEL. Gageons que d’aucuns se reconnaîtront parmi la foule toute aussi nombreuse qu’intéressée. [Photographie: NN_1959; publication: J. HERR in Diekirch, Hier et aujourd’hui, Histoire illustrée et population1980, p. 267]

 

Élévation des façades est (à gauche) et nord (à droite) de l’Hôtel de Ville de Diekirch avant la restauration de 2010-2013: entrée séparée marquée d’un cercle rouge sur la façade est et locaux occupés par le bureau de la population et l’état civil encadrés de rouge sur la façade nord. [Graphique: bp_2020-05-18 d’après les plans dressés par Marc SPEICHER, architecte, 2008]

 

A gauche, la Villa RICHARD et à droite, l’Hôtel Beau-Site. L’entrée séparée à l’angle nord-est est signalée par un cercle rouge. Légende: a) Maison DEUTSCH (1895-1902), Maison BRÜCHER-KLEIN (1902-1909), Maison WELL-SCHOMMER (1909-1974), Bureau de Police puis enfin Recette municipale; b) Villa RICHARD (après 1900), Hôtel Beau-Site (après 1930), Hôtel de Ville (après 1959); c) Hôtel Maison Rouge renommé ultérieurement Hôtel du Parc; d) Gendarmerie (détruite pendant le 2e Guerre Mondiale); e) Gymnase respectivement Lycée classique de Diekirch. [Images: Cartes postales anciennes; Arrangement et légende: bp_2020-06-10]

 

 

Hannerloosst eng Äntwert

Dir musst ugemellt sinn fir e Commentaire ze schreiwen.