SVQ_169 une rue à son nom à Bruxelles

169) … en l’an 1830, à l’orée de la révolution belge, le bouillant Nicolas Rémy BRÜCK, né à Diekirch le 1er octobre 1818 se retrouve orphelin à l’âge 12 ans, ce qui ne l’empêche pas de briguer dès son jeune âge une carrière militaire au sein de l’armée belge. C’est avec l’aide de son cousin (5e degré de parenté), le futur Général Jean Georges WEILER (*1804, +1871), également originaire de Diekirch, qu’il parvient à atteindre son objectif. Sorti de l’école militaire de Bruxelles en 1840 il se lance corps et âme dans la recherche scientifique. Mais ses mémoires traitant du magnétisme terrestre et de son action considérable sur la circulation de la vie dans les végétaux et les animaux et sur les destinées de l’humanité présentés à l’Académie en 1847 furent sèchement refusés. Désabusé mais non anéanti, le Major BRÜCK redoubla d’efforts et d’imagination; il calqua une partie historique sur la partie scientifique de ses recherches. De cet amalgame scientifico-philosophique il distilla une conception visionnaire de l’histoire de l’humanité, révolue et à venir; elle sombra à l’identique dans l’indifférence des lecteurs et lui attira les foudres des académiciens. Misérable et démuni, Nicolas Rémy BRÜCK s’éteint le 21 février 1870 à Ixelles après une vie de lutte, de déboires, de privations et de mortifications. Avoir depuis 1910 une rue à son nom à Bruxelles – si courte soit-elle – est pour lui reconnaissance posthume et le sauve de l’oubli. (bp, cb, jb, cob, mib, ag, gd, 2021-03-07_bp)

 

 

Vue aérienne de Watermael-Boitsfort situé en périphérie bruxelloise (Orthophoto de la Région Bruxelles – Capitale) avec en 1) la Maison communale, en 2) l’Académie des Beaux-Arts, en 3) l’Avenue DELLEUR, en 4) la Place Léopold WIENER, en 5) le Boulevard du Souverain et en 6) les Étangs du Leybeek. La Rue Major Nicolas-Rémy BRÜCK se trouve au centre de l’image, encadrée d’un trait pointillé rouge. Signalons que la maison communale (1), ancienne vénerie, appartenait jusqu’en 1867 à la famille LE HARDY DE BEAULIEU dont émane Aline LE HARDY DE BEAULIEU (*1848 à Mons, +1940 à Uccle) épouse de Léon Victor Julien WEILER (*1844 à Liège, +1909 à Bruxelles), fils du second lit du Général Jean Georges WEILER (*1804 à Diekirch, +1871 à Ixelles), cousin au 5e degré de Nicolas Rémy BRÜCK. [Image de fond: Google-Earth_2021; légende: bp_2021]

 

Plaque – parfaitement bilingue – de la « Rue Major Nicolas-Rémy BRÜCK (1818-1870) Scientifique – Wetenschapper Straat » sur la façade «graffitée» du gymnase de l’ancienne école communale de Boitsfort-Centre transformée en 1940 en bureau de ravitaillement où l’Administration communale délivrait les timbres et les bons de rationnement. [Source: Chroniques de Watermael-Boitsfort N° 31 – juin 2015, page 15; Image: Google-Earth_2015; modifiée: bp_2021]