SVQ_177 Cimetières de Diekirch

177) … le 26 juin 1784 Joseph II, empereur du Saint Empire, promulgua un édit qui interdit l’inhumation des corps dans les églises et les cimetières à l’intérieur des villes et bourgs et obligea à la création de nécropoles en dehors des agglomérations. A Diekirch le cimetière déployé autour de la Vieille Église Saint-Laurent depuis le 7e siècle après J.-C. fut scindé en 6 lots et vendu le 30 octobre 1784, lot par lot, au plus offrant. Pour donner suite à l’édit impérial, un nouveau cimetière fut aménagé en extra-muros, sur le fossé comblé par les débris du mur partiellement déposé, s’étendant de la porte de Saint-Antoine jusqu’au « Ronnen Tuerm ». Ultérieurement (1845), la halle aux grains et, plus récemment encore (1939), l’Administration des Ponts et Chaussées furent construites sur ce site. De 1830 à 1856, le cimetière communal se trouvait à l’arrière du couvent des Récollets désaffecté. La décision du conseil communal de 1835 de transférer le cimetière dans les jardins communaux situés « op der Lann » resta sans suite. Ce n’est qu’en 1856 que les trépassés de Diekirch trouvèrent finalement le repos définitif au lieu-dit « iwwer der Flossbaach ». Depuis sa mise en service, le nouveau cimetière a subi deux agrandissements, en 1890 et en 1954. L’actuelle chapelle ardente en colimaçon propose une plaisante métaphore morphologique de la sainte ascension après la quarantaine [sic] pascale. (bp, 2022-04-17_bp)

 

  • J. HERRDie Friedhöfe in Diekirch, in Diekirch, 1985, pages 194-195, 446-450 [cf. Timeline des cimetières de Diekirch, JH1]
  • J. HERRDiekirch, Bevölkerung und Verwaltung, 1960, pages 339, 340, 760, 783, 789 et 790 [cf. Timeline des cimetières de Diekirch, JH2]
  • P. OLINGERDiekirch im Wandel der Zeiten, 1941, pages 77, 78, 284, 285 et 286 [cf. Timeline des cimetières de Diekirch, PO]
  • T. WEILER: 150 Jahre Gemeindechronik, 1954, pages 23,28, 35, 36, 39, 43, 46, 47, 48, 54 et 57 [cf. Timeline des cimetières de Diekirch, TW]
  • P. BONERTTimeline des cimetières de Diekirch d’après 1) J. HERR: Die Friedhöfe in Diekirch, in Diekirch, 1985, [JH1], J. HERR: Diekirch, Bevölkerung und Verwaltung, 1960, [JH2], 2) P. OLINGER: Diekirch im Wandel der Zeiten, 1941, [PO] et 3) T. WEILER: 150 Jahre Gemeindechronik, 1954, [TW] (pdf, 1 page 85 KB ) (lien actualisé le 2022-04-16_bp)
  • A. DIERKENSQuel avenir pour nos cimetières? Réflexions sur la préservation du patrimoine funéraire des XIXe et XXe siècles. (Lignes de force de l’exposé présenté le 11 novembre 2010 à Diekirch dans le cadre des manifestations du 750e Anniversaire de l’Affranchissement de la Ville de Diekirch) (pdf, 7 pages, 675 KB) (lien actualisé le 2022-04-16_bp)
  • S. KMEC, R. PHILIPPART, A. REUTER[DE] Ewige Ruhe? Grabkulturen in Luxemburg und den Nachbarregionen,[FR] Concession à perpétuité ? Cultures funéraires au Luxembourg et dans les régions voisines, 2019, ISBN 978-99959-43-23-3, [Diekirch citée aux pages 13, 14, 16, 212, 219, 319, 323] (pdf, 352 pages, 9,6 MB) (lien actualisé le 2022-04-16_bp)
  • Eglise catholique en FranceQuel est le lien entre Pâques, l’Ascension et la Pentecôte?  (pdf, 1 page, 48 KB) (lien actualisé le 2022-04-16_bp)
  • 052), 084), 103), 104), 129), 131), 171), 176)

 

Les 4 emplacements du cimetière à Diekirch au fil du temps. La première nécropole ordonnée (I), en fonction jusqu’en 1784, s’est établie autour de la Vieille Église Saint-Laurent. Toutefois est-il qu’elle débordait largement sur les emplacements des immeubles qui entourent actuellement la Vieille Église. L’urbanisation des alentours immédiats de la Vieille Église n’a donc commencé que fin 18e ou début 19e siècle. À noter que le projet de 1835 qui prévoyait d’aménager un nouveau cimetière, le N° IV, au lieu-dit «op der Lann» ne s’est pas réalisé. Pour Jos HERR le lieu-dit « op der Lann », situé à 300 mètres de la Porte supérieure ou Porte Saint-Antoine ou Porte de Liège, se confond avec le site du cimetière actuel au lieu-dit « iwwer der Flossbaach », qui se trouve lui à 700 mètres de la Porte supérieure. [Fond de carte: Administration du cadastre et de la topographie, geoportail.lu; graphisme et légende: bp_2022-03-22]

 

La chapelle ardente en colimaçon du nouveau cimetière de Diekirch au lieu-dit « iwwer der Flossbaach » prend la succession de la Chapelle VANNERUS de l’ancien cimetière. [Photographie: bp_2016-12-03]