NoS Mobilitéitskonzept 2035

1. Itinéraire cyclable “express”

Un itinéraire cyclable “express” constituera l’épine dorsale du réseau cyclable de la Nordstad. Des passerelles supplémentaires enjambant l’Alzette et la Sûre relieront cette infrastructure tant à un futur réseau cyclable communal qui desservira tous les quartiers qu’à une demi-douzaine d’autres itinéraires cyclables nationaux.

2. Contournement de proximité Ettelbruck

Le projet de contournement d’Ettelbruck a été adapté pour répondre aux critères d’un “contournement de proximité” tel que préconisé par le PNM35. Alors qu’un contournement classique ne vise qu’à offrir un itinéraire supplémentaire au trafic de transit, un contournement de proximité permet en plus d’apaiser le centre de localité en créant de nouvelles liaisons inter-quartier pour le trafic individuel motorisé. Ainsi, en partant de l’échangeur Ettelbruck de la B7, ce projet de contournement de proximité n’aura non seulement une intersection avec la N15 au niveau de la Route de Bastogne, mais sera prolongé par un tunnel jusqu’à Warken. Ceci permettra de délester le centre d’Ettelbruck du trafic individuel motorisé en relation avec Schieren, Feulen, Warken, Bürden, le Centre Hospitalier du Nord et des lycées situés dans l’Avenue Salentiny. Les automobilistes en transit visant ces destinations en verront leur temps de trajet raccourci aux heures de pointe.

3. Mise à 2×2 voies de la B7 jusqu’au giratoire Fridhaff

Entre les échangeurs Ettelbruck, Erpeldange-sur-Sûre et Fridhaff, la B7 n’assumera non seulement son rôle actuel d’axe routier interrégional, mais remplacera également la N7 comme épine dorsale du réseau routier de la Nordstad. La superposition de ces deux fonctions sur ce tronçon de la B7 imposera une mise à 2×2 voies. Ainsi, l'”Axe central” (voir points 6 et 7 ci-dessous) pourra être complètement délesté du trafic de transit. Les conditions de la marche à pied et du vélo pour les déplacements courts dans la Nordstad pourront être optimisés, et les temps de parcours en voiture pourront être maintenus, voire améliorés malgré la croissance démographique et malgré le fait que certains déplacements en trafic individuel motorisé intra-Nordstad deviendront légèrement plus longs en termes de distance.

4. Contournement de proximité Diekirch

(tracé variante 2021 sur orthophoto_bp)

(tracé des 4 variantes de 2007-2013-2013-2021 sur orthophoto_bp)

Dans l’esprit d’un contournement de proximité, le projet de contournement de Diekirch reliera par un tunnel la N7 depuis le “Bamerdall” à la N17 au niveau de Rue Clairefontaine, puis enjambera la Sûre par un nouveau pont pour aboutir au rond-point de la Rue Joseph Merten et de la Route de Gilsdorf. Ceci permettra de délester le centre de Diekirch du trafic individuel motorisé en relation avec Fridhaff, Bleesbréck, Gilsdorf, Larochette et le campus de la Rue Joseph Merten. Les automobilistes en transit visant ces destinations en verront leur temps de trajet raccourci aux heures de pointe.

5. Pôle d’échange à Erpeldange-sur-Sûre

En matière de transports en commun, l’élément-phare du concept de mobilité de la Nordstad est le renforcement de l’antenne ferroviaire. Un nouvel arrêt CFL sera aménagé à proximité du site “Laduno” en-dessous du pont de la B7. En plus de desservir la localité dont il portera le nom, l’arrêt “Erpeldange-sur-Sûre” deviendra un pôle d’échange important non seulement pour la Nordstad, mais pour le Nord du pays. L’échangeur “Erpeldange-sur-Sûre” de la B7 sera directement relié à un P+R à très haute capacité. La proximité du nouvel arrêt CFL avec la gare d’Ettelbruck permettra une desserte par 4 trains par heure vers Luxembourg, voire vers Esch, reliant ainsi les trois agglomérations du pays. Situé à l’intersection de la voie ferrée, du corridor des lignes de bus traversant la Nordstad et sur un axe cyclable majeur, ce P+R servira la mobilité au niveau national, au niveau de la future agglomération et au niveau des pôles d’attraction nationaux ou régionaux qui mériteront d’être installés dans sa proximité immédiate.

6. A Ingeldorf, déplacement de la N7 et de la voie ferrée avec un nouvel arrêt CFL

(tracé sur orthophoto_bp)

Dans sa forme actuelle, l'”Axe central”, composé d’une N7 à quatre voies, d’une voie ferrée et d’un chemin repris à deux voies, constitue une barrière infranchissable et bruyante entre les quartiers actuels d’Ingeldorf et les zones d’urbanisation futures. Le déplacement, vers de pied du talus du “Goldknapp”, aussi bien de la voie ferrée que d’une N7 ne servant plus que de distribution locale (voir point 3 ci-dessus), éliminera à la fois cette barrière urbaine et les passages à niveau du chemin de fer. Un nouvel arrêt CFL rendra Ingeldorf particulièrement attractive pour les familles dont un membre travaillera ou étudiera dans l’une des autres agglomérations du pays.

7. “Axe central” apaisé avec bus

Le déplacement de la voie ferrée et de la N7 (voir point 6 ci-dessous) vers le bord du talus transformera l’ “Axe central” d’une barrière actuellement dédiée à 20,000 voitures par jour en une trame verte urbaine permettant de relier à pied et à vélo les différents quartiers d’Ingeldorf, voire de rejoindre en bus les autres localités et pôles d’échange de la Nordstad. Sur cet axe, deux voies bus et une piste cyclable confortable ne seront traversés que par quelques routes dont l’unique fonction sera la desserte des quartiers voisins.

 



























Attention: Le tracé de la route d’Ettelbrück vers Diekirch (trait rouge) suit le nouveau tracé de la voie ferrée du cimetière à Ingeldorf jusqu’à l’endroit ou le nouveau tracé rejoint l’ancien tracé de la voie ferrée aux portes de Diekirch. La connection directe pour le traffic motorisé individuel entre Ingeldorf et Diekirch est donc supprimé dans les deux directions. La mobilité douce (vélo et piétons) ainsi que les transports motorisés en commun passent par l’ancien tracé de la route Diekirch – Ettelbrück (ligne verte) qui rejoint le giratoire de la route de Larochette et la rue Merten via un bypass par la Ficellsbréck, nouvelle construction. (graphique en attente de correction: le tronçon de ligne rouge entre la ligne pointillée jaune à l’entrée de Diekirch et la Gare de Diekirch est à supprimer et la ligne verte est à prolonger jusqu’au giratoire de la route de Gilsdorf)